Notre philosophie

Nous sommes fiers de notre bière et nous le montrons en faisant référence à deux beaux endroits et aux couleurs nationales. C’est moi la plus belge !

Notre mission consiste à promouvoir notre culture de la bière d’une part et à diversifier davantage le paysage brassicole belge en anticipant et en tenant compte de nouvelles évolutions .Ik ben de hoppigste!

En tant qu'amateurs et architectes de bières, nous sommes convaincus que l’excellence ne peut être atteinte que par la collaboration avec des professionnels dynamiques à l’esprit d’innovation disposant d’une expérience solide dans plusieurs secteurs et depuis plusieurs années : La bière fait l’union !

Nous souhaitons aussi être clairs dans notre communication parce que nous tenons la transparence en haute estime.

La bière n’est pas populaire qu’en Belgique. La culture de la bière est également importante et sans cesse croissante dans d’autres pays. Si la Belgique est renommée pour sa diversité de bières, les évolutions aux États-Unis, en Grande Bretagne, aux Pays-Bas et au Danemark sont spectaculaires.

Nous ne pouvons pas rester aveugles face à ces évolutions, parfois extrêmes, et s’endormir sur nos lauriers. Au contraire, nous sommes convaincus que nous devons être ouverts à ces influences et en tenir compte afin de préserver et d’enrichir notre tradition de bière belge de qualité. Avec cette initiative nous voulons faire connaître ces nouvelles influences aux amateurs de bières belges en Belgique et à l’étranger. Avec les nombreuses microbrasseries, avec lesquelles nous sommes complémentaires et dont nous saluons la création, nous voulons créer un paysage de bière belges plus diversifié.

Gand et La Roche sont deux villes très chères à notre cœur et la vente de la bière sera dès lors (initialement) focalisée sur ces deux villes. Après, qui sait...

La qualité de la bière est de la plus haute importance et une présentation correcte est indispensable. Nous avons sélectionné scrupuleusement les points de vente, avec une attention particulière pour les possibilités culinaires en ce qui concerne le ‘food pairing’.

A terme, nous espérons disposer des moyens suffisants pour créer une microbrasserie où nous pourrons brasser nous-mêmes sur base de notre expérience acquise.